Actualités du club

08/10/2009

Finishers à Barcelonne Tulle tri 25ème / 80 clubs

posté à 15h27

Les Tulle tri boys Finishers à Barcelone Farid et Joaquim et jérome racontent leur course

LA COURSE DE JEROME:

Après une reprise sérieuse du triathlon au mois de décembre l'anneé dernière, je décide de passer sur la distance reine.
Arrivée 5 jours plus tôt, je n'arrive pas à me mettre dans la course, aucune pression, pas trop de motivation enfin jusqu'au Vendredi ou je retrouve Fafa et Joaquim et nos suportrice du week-end (didine et ses tongues, Huyen la plus experimenté, et Didou qui cherche un stage photo).
Bon aprés une petite reconnaissance vélo le samedi on rentre dans le vif du sujet.
Dimanche levé 4H, petit déjeuné oblige, préparation des petits sandwichs.
6h00 Départ pour le parc, malgré le Mp3 sur les oreilles les sensations ne sont pas là.
6H20 Après 20minutes de marches je dépose mes affaires de vélo et cap sous une grande tente.
06H35 Je gonfle les pneus de mon cannondale à bloc puis je regagne le départ natation.
07H00 Petite séance photos avec le team de Tulle puis les pros vont partir dans quelques minutes.
07H30 C'est partit pour les pros, la pression monte gentiment.
07H45 Le défis du clus est lancé par Fafa on doit finir tous les trois coute que coute et oui classement club.
08H00 Départ pour Fafa;
08H20 Départ pour Joaquim
08H30 A mon tour je m'élance pour les 3.8, les premiers 200 M se passe bien je me mets dans les pieds et l'allure me va bien, cela ne pas durer longtemps, au bout de 900 m un arbitre nous sifFles et nous demande de s'écarter des bouées, je décide de descendre rejoindre d'autres nageurs 20M plus bas, a peine 300M plus loint de nouveaux un arbitre qui siffle comme un dératé et nous de mande de remonter, cela commence a me gonfler déjà que la natation cet année n'est pas mon point fort;arrivée au demi tour c'est partit pour pour les 1750M cette fois ci je suis le bon wagon mais la mer commence a brasser. A 500m de l'arrivée j'ai des nosées et cela va se confirmer immédiatement une petite galette pour la vague de deriiére, je rejoins le bord comme je peux le temps 01h26 pas terrible du tous.

Les encouragements à la sortie de l'eau me remotive, mon point fort arrive.

Aprés un changement dans le coltar je décole pour les 180kms.

Le circuit est roulant donc favorable à mon gabarit sauf qu'au 40 ème KMS les lombaires commence a cuiner, pas bons signes, au kms 70 pose pipi, au KMS 1O5 je pers ma roue arrière sans chuter heuresement mais une grosse frayeure je repars prudent, jamais dans le bon tempos je pose le vélo en 05h 37 32 de moy je suis décu de mon vélo pas de plaisir mal au dos pas de jambes ect .... la misère.

Voici la partit que je redoute le plus le marathon malgré que cette année les sensations a pieds ont été bonnes.

Je m'élance concentré à bloc, je découvre le parcours avec nervosité, tout ce passe bien jusqu'au 7kms, je croise Fafa il n'est pas très causant, au 12 kms c'est au tour de Joaquim je pousse un "allé Joaquim" lui non plus n'a pas l'air de s'éclater.
Je continue difficilement la foulé commence a devenir pénible les grosses cuisses ne vont pas tarder a se manifester.
Au 18 ème voilà c'est fait plus de jus les cuisses betons, le dos en vrac c'est partit pour une bonne galère.
Juaqu'au kms 36 je traine les pieds je marche je m'étire je marche et le chronos qui tourne je ne serai pas en 12H.
Au 37 ème je me fais violence je part à bloc et on verra ou cela pète, 4kms à donf les espagnols se dechene, et l'arrivée se dessine et enfin aprés 12h29 je passe la ligne.
Un peu déçudu temps mais l'eesentiel est de finir donc le contrat est remplit.
Merci à FAFA et Joaquim qui m'ont attendu malgré la fatigue, merci a nos suportrice, et c'est sur je reviendrai sur cette distance.

Enfin pour finir le prochain j'espère que l'on sera encore plus nombreux du club avec le retour de MR DACRUZ

JOAQUIM RACONTE SA COURSE

Je suis arrivé tranquillement au parc à 5h45, c'était encore vide. Au moins j'ai eu tout le temps de me mettre en condition et surtout observer les beaux vélos avant le grand rush et que ce parc ressemble à une grosse fourmilière avec tous ces habitants qui partaient dans tous les sens !!!!!
Puis est venu le moment de se rassembler pour le départ. Toujours pas de stress à l'horizon, petite photo d'équipe et chacun part dans sa vague.
Je pars 10 min après Farid, Jérome suivra dans les vagues suivantes.

Après avoir pris quelques coups au départ, à la 1ère bouée je vire dans le groupe de tête de ma série. Après 500-600m, je me trouve dans un groupe de 4-5 personnes en tête. Avant la bouée des 1300-1500m où il fallait changer de direction un bateau nous a rejoint pour nous signaler qu'on se trompait de direction: LES BOULES !!!!! Il va falloir faire des mètres en plus, comme si 4km ne suffisait pas. Mais à côté de cela, ça valait le détour, l'eau est limpide.
Malgré ce petit incident, je fais une natation en 1h01, temps correct mais sans plus, j'espérais 2-3min de moins.

A la transition, je prends mon temps pour mettre mon cuissard et ma veste de vélo. Je me sens bien et c'est parti pour les 180km en vélo.

Je rattrape beaucoup de monde. D'ailleurs très peu de personne me doublera. Je fais bien attention à m'hydrater à grosses gorgées tout le long du parcours, parcours très roulant et peu de difficultés. La course se déroule très bien, il n'y a pas de drafting, les arbitres sont très présents tout au long du parcours. Vers la mi-parcours, je remarque un groupe de 2-3 coureurs, je fais l'effort de les rattraper et nous roulerons ensemble jusqu'à l'arrivée (en respectant les règles de drafting, évidemment !!!!!!!) en se donnant le tempo. Je croise au dernier demi-tour Farid. Puis c'est déjà l'arrivée, je suis satisfait et je pense sur le moment avoir réaliser un bon vélo car je ne suis pas loin de Farid (A la fin de l'Ironman, Farid me dira qu'il a fait un vélo en moins de 5h15, et là je comprends que j'ai dû faire un très bon chrono)

Arrivé au parc, je reprends mon temps pour mettre la tenue course à pied et mes "compressport" : ce fut laborieux quand même !!!!! Quand enfin, j'ai réussi à mettre ces fichus "compress" un petit tour aux toilettes et je me lance sur le marathon, épreuve que je redoute le plus :-(

Dans un premier, je me donne comme objectif de ne pas marcher durant cette épreuve. Je pars sur une base de 5min au kilo. L'épreuve consiste à faire 4 allers-retours sur du goudron et sous une bonne chaleur pour ce début d'octobre. Je croise les filles (Delphine, Géraldine et Huyen) qui hurlent pour m'encourager, ils ne leur manquent que leurs pompons et justaucorps pour devenir de véritables pom-pom girls !!!!!! Un petit signe de la main et un grand sourire tant que j'en ai la force et me reconcentrent sur ces 5min au kilo.
Passage au 10 premiers km en 55min (je marche durant les ravitaillements). Et rebelotte je revois les filles.
Puis passage au 20 km, l'allure commence à fléchir. Mon chrono indique environ 1h55. Ensuite arrivé au 30e, c'est très dur, mon allure baisse alors je commence à faire le calcul qu'en serrant les dents, je peux battre mon record sur Ironman qui est de 10h30-10h35.
J'accélère dans les 5 derniers km et franchit la ligne d'arrivée en 10h29min24sec.

Je suis super content d'avoir battu mon record, malgré un marathon que je trouve moyen (4h15). J'espérais le faire en 4h05. Mais cela a été compensé par mon super vélo.

La course de FARID

Arrivée en Espagne, super organisation, super ambiance, 2000 partants

Dimanche départ 8h, la mer est calme 3,8km en aller retour, super sensation je bois 2 bonnes tasses d’eau salée mais ça va. Sortie de l’eau en 58’ pile poil dans mes temps, transition rapide et j’enfourche le vélo…de suite ça roule vite 40 km/h…..3 boucles à faire, le vent se lève, le premier tour à 37km/h et la bizarrement j’ai de plus en plus soif, habituellement ça arrive plus sur la course à pied. Je bois, je bois mais toujours soif…et je ne peux trop surcharger l’estomac. Fin du vélo, les jambes un peu lourdes mais c’est normale après 18Okm, je boucle en 5h13 plus de 35km/h, toujours dans mes temps….transition rapide, et là sur cette dernière partie on sait rapidement comment va se passer la fin de course, les premières foulées sont révélatrices…..Les jambes sont a peu prés correct, je pars sur mes bases de 13km/h, je tiens 10km, mais j’ai de plus en plus soif, je suis obliger maintenant de stopper à tous les ravitaillements si je veux finir….puis cela deviens de plus en plus dur, j’ai plus ‘’d’essence’’, je suis déshydraté

Je termine le marathon en 4h01 dans la douleur…..et je boucle ainsi mon ironman en 10h20 en 240ème position.

Satisfait de finir, car j’ai jamais tant souffert à pied, comme quoi on a beau se préparer physiquement, je pense ne pas avoir assez bu les 2 ou 3 jours avant la course, car je me suis vite retrouvé déshydraté sur le vélo…



Voilà, maintenant repos complet…..



Précisons aussi que le club était représenté avec Joaquim Dasilva (10h29), Jérome Chanel 12h29 permettant au Tulle tri de terminer 25ème Club sur plus de 80 clubs représentés.

 


Autre news:
06/06/2017 : WE du 03 et 04 juin 2017
29/05/2017 : Gaëlle au 24h de Brive
29/05/2017 : Participation du Tulle triathlon au trail des Myrtilles
18/05/2017 : 1/2 finales Championnat de France des jeunes - Montluçon (03)
10/04/2017 : TBN 2017
10/04/2017 : Journée solidarité
27/03/2017 : Bike n'run Saint Pardoux (87)
11/03/2017 : Sortie vélo du jour...
09/03/2017 : Duathlon de Périgueux
29/01/2017 : Récompenses de nos jeunes - Challenge régional


» Consulter les archives

RSS



     

Conseil Général

Ville de Tulle